La science derrière le Bio-Moovflex™

Les enjeux environnementaux 

L’industrie de la mode et du textile est l’une des plus polluantes mondialement. Dans le souci de comprendre les impacts environnementaux dans tout le processus, de l’usine de fabrication jusqu’à la fin de l'utilisation du produit, l'analyse du cycle de vie (ACV) est adoptée par plusieurs entreprises du textile et de l'habillement, de même que par les fabricants de tissus.

De ces analyses, il en ressort de ces analyses que les principaux impacts négatifs environnementaux sont liés à la phase d’utilisation (lavage, séchage, repassage): plusieurs études et rapports incluent cette phase comme la plus importante en termes de consommation d'énergie.

Un autre enjeu qui émerge depuis quelques années est la libération de microplastiques dans les océans, causée par les processus de lavage.

Lorsqu’on lave un vêtement, qu’il soit fait à partir de matière recyclée ou d’autres fibres synthétiques, des microparticules de plastique se libèrent dans l’eau de la laveuse, et ce, à chaque lavage se retrouvant ainsi dans les usines d’épuration des eaux. Ces microparticules invisibles à l'oeil nu, non filtrées, poursuivent leur chemin dans le système aquatique, jusqu’aux océans ainsi que dans les organismes vivants.

La problématique de l’industrie de la mode et du textile se poursuit jusqu’à la fin de vie des vêtements et donc, lors de la période le post-consommation. Malgré le fait que la meilleure solution en terme de durabilité soit la réduction de la consommation globale et le défibrage du textile usagé (mise en valeur des textiles résiduels dans une approche d’économie circulaire), le secteur industriel a besoin de se développer davantage. Les sites d’enfouissement sont pleins (même les déchets dits ‘’recyclables’’ y sont souvent transférés quand même dans ces zones) et le recyclage de masse des textiles n'est pas optimal.

Il faut donc élever les standards éthiques et environnementaux afin de répondre aux enjeux de pollution des microfibres de plastique et des déchets textiles.

Notre solution

Chez Moov Activewear, nous croyons qu’il est indispensable de travailler d’un bout à l’autre du cycle d’exploitation pour faire une réelle différence.

Nous avons pris la décision de nous positionner en amont et en aval pour faire une différence au début ET à la fin du cycle du produit textile. 

La solution qui nous semblait alors la plus logique nous est apparue comme une évidence :  nous allions produire un tissu biodégradable pour la fabrication de tous nos leggings.  

Sachant que les fibres naturelles ne présentent pas les caractéristiques nécessaires à la production d’un vêtement de sport performant, nous nous devions de trouver une solution viable en terme de qualité de matière première et en terme de qualité technique supérieure pour continuer à tenir nos promesses dans le domaine athlétique.

Le défi était d’avoir une fibre qui conserve toutes les particularités et les avantages d’une fibre synthétique, mais avec une composition aussi près de la nature que possible.

Nous avons donc conçu un tissu de nylon biodégradable à 80% pour nos leggings qui garderont ainsi les mêmes standards de qualité que nos anciens produits, soit : le gainage, la « respirabilité », le confort, la tenue en place et la durabilité.

 

La technologie utilisée fait partie d'une nouvelle génération de fils durables. C’est par un procédé chimique complexe, mais non dommageable pour la nature que la fibre synthétique de nylon se voit modifiée pour la rendre biodégradable sans perdre ses qualités initiales. La façon de tisser le produit a aussi un impact sur le potentiel de biodégradation du tissu. 

 

Le Bio-MoovflexTM, (notre tissu biodégradable exclusif) est conçu pour empêcher le rejet des microplastiques dans l’eau lors du lavage, évitant le principal problème des fibres textiles actuelles pour nos cours d’eaux et la biodiversité.

Ce legging tout aussi performant, aura la capacité de se décomposer au bout 4 années dans les sites d’enfouissement... plutôt que 400 ans comme la plupart des fibres synthétiques. Aucune chance qu’il se décompose sur vous !


Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés